ll fallait Nicole Dollanganger pour nous amener à écouter Type O Negative. Il faut dire que son album Natural Born Losers sorti l’année dernière lui a valu notre confiance aveugle et notre amour dévoué. Sa voix calme et aigüe contrastait avec des paroles violentes et brutes plus proches d’un Earl Sweatshirt des premières heures que de la voie toute tracée du romantisme.

Christian Woman aurait presque pu être écrit par elle : l’histoire d’une femme pour qui la rédemption n’existe pas dans une imagerie mélangeant souffrance, luxure et religion. Le rythme accéléré par rapport à la version originale, la voix claire et puissante de Nicole en exacerbent le coté mystique pour prendre un aspect presque gothique qui n’est pas sans rappeler Chelsea Wolfe.

Le morceau prend alors une toute autre tournure, la tension et la sensualité des paroles ressortent lorsque de sa voix si particulière elle prononce ces derniers mots : « She’d like to know God/ Ooh love God/ Feel her God/Inside of here – deep inside of her ».