vPovZoeMCbI

Les femmes ont un certain pouvoir au Danemark et dans notre ligne éditoriale, il faut bien le reconnaitre. Alors que le titre My Boi de Soleima résonne toujours dans nos têtes trois mois plus tard à travers une version live et un clip pixellisé, nous faisons aujourd’hui la connaissance de Lisa Alma. Malgré la sortie de son album Sweater en avril dernier, c’est avec Fern que parviennent les premières notes de cette artiste complète à nos oreilles.

Tout passe entre les mains de ce talent brut de Copenhague : de la conception instrumentale d’un morceau à l’écriture des textes, de son interprétation jusqu’à la réalisation d’un clip. Une touche à tout qui, au-delà de rendre jalouses et jaloux celles et ceux qui s’essaient à la composition sans succès apparent, procure des émotions rares afin de convaincre de manière définitive son auditoire. Entre downtempo et r’n’b, une certaine alchimie se dégage de la musique de Lisa Alma. Sa voix douce et envoûtante ainsi que son travail sur les visuels fait passer l’artiste du statut de symbole à celui de sex-symbol.

Sweater est disponible sur le label Dumont Dumont, on ne peut que vous conseiller de l’écouter. Ceci aboutira peut-être à une réservation de billets pour une escale dans ce beau pays qu’est le Danemark.