OrAmFHxCh7s

Article rédigé par Clément, avec toute notre gratitude.

Je ne peux pas trop vous cacher qu’en sortant de la salle du Batofar, j’étais un peu tendu. Pourtant j’ai aimé, comme à chaque fois. J’ai eu des frissons, comme à chaque fois aussi. Mais pourtant, je ne sais quoi dire sur cette performance. Un live de 18+ c’est assez peu d’éléments physiques: un set vidéo préparé à l’avance sauce esthétique internet, la prod lancée sur un ordi, une pédale pour les effets de voix, et le duo.
Dans l’absolu, le duo Samia et Justin, c’est déjà beaucoup. Car à eux deux ils apportent une bonne palettes d’éléments métaphysiques: une passion stone et invisible, dans la tourmente des lyrics enflammées. Le tableau vivant parfait pour faire place aux frissons de notre corps et vous transformer en éponge à sentiments. Voilà comment finalement on ressort de là, secoué par l’overdose fantasmée. Plus concrètement, on profite de quelques nouvelles tracks depuis la sortie de Collect et la dernière tournée, on découvre quelques pas de danse qui mettent en émoi, et c’est un peu tout. Il ne passe pas grand chose. C’est en toi qu’il se passe quelque chose. Le décor est construit pour que tu puisses vivre ton histoire et ton heure de jouissance, car oui, on en est là. On vous met les nouvelles tracks et ce quelque chose avec Babyfather à la suite, ça manque de vues sur Youtube et je trouve ça très insultant.