De ce léger sentiment de malaise à apprendre qu’un groupe est un monument de la musique indépendante alors que vous pensiez découvrir les nouveaux sauveurs de vos oreilles ensanglantées. 2 by bukowski donc. Le groupe se crée en 1997, sort une série de singles et de compilations très remarqués jusqu’à un premier album en 2001 puis un second en 2003 où pour la première fois ils s’essaient à ajouter des voix à leurs morceaux. Malgré une relative productivité un certain flou entoure la composition de ce groupe dont les membres semblent toujours mouvants, éparpillés entre la France, la Grèce, l’Angleterre et l’Allemagne. Cela faisait 12 ans depuis la sortie d’un album en 2005, que les musiciens n’avaient pas sorti de musique. Pour être à la hauteur de l’enjeu la chanteuse/ productrice grecque Kid Moxie est venue prêter main forte de ses influences synth wave et de sa voix suave. Les deux morceaux qui composent  sont les faces opposées d’une même pièce. La première sexy, collante, fait de reverbe lourde et hypnotique (Hot summer), la seconde aérienne, langoureuse, contemplative mais grave (Beast’s breath). Le single est le premier d’une trilogie qui devrait sortir cette année sur le très bon label Inner Ear Records, de quoi rattraper les années perdues.