IamcaGta7hY

Ça y est, on commence à en savoir un peu plus sur le retour des Last Shadow Puppets prévu pour début avril. On avait déjà commencé à baver en décembre quand Alex Turner et son acolyte Miles Kane avaient balancé un teaser halluciné pour annoncer leur come back, mais quand on a enfin eu accès au premier titre du futur album, le sauvage Bad Habbits, on a directement crié au génie. Alors imaginez notre réaction en découvrant le second titre de la prochaine perle britrock de Domino Records, le délicieux Everything You’ve Come To Expect, qui donne son nom à l’album tant attendu. Déjà avec « Bad Habbits » la volonté des compères londoniens de n’être plus les gentils teenagers de The Age Of The Understatment mais bien des crooners avides de chaire fraiche s’était fait sentir, et c’est cette idée qu’on retrouve dans leur nouveau titre. Fort de cette ultra virilité, le duo nous livre donc une ballade entêtante où se mêlent influence Beatles (le clavecin les gars… sérieux?), ensemble de cordes à la Nancy Sinatra et un phrasé toujours très moderne, marque de fabrique du leader des Arctic Monkeys Mr Turner et de son accent des bas fonds de Sheffield.

En matière de clip, celui de Bad Habbits nous avait scotché par sa violence et cette volonté apparente de marquer les esprits le plus fortement et bruyamment possible. Everything You’ve Come To Expect relève d’un autre registre, plus épuré et suresthétisé, probablement celui de son directeur de la photographie, le coréen Chung-Hoon Chung, connu pour son travail avec le réalisateur Park Chan-wook (Oldboy, Stoker). Les deux bad boys des Last Shadow Puppets semble donc définitivement conscients de leurs capacités à jouer avec les nerfs de la gente féminine (on se souvient également d’un clip des Arctic Monkeys où l’actrice Stephanie Sigman interprétait une admiratrice torturée) et le prouvent une fois de plus ici en mettant en scène la chorégraphe Michelle Dawley dans le rôle d’une jeune mariée déchue, partie intégrante d’un étrange triangle amoureux.

Pourtant si ce nouveau clip pourrait ne sembler être que le reflet de la prétention testostéronée de Kane et Turner, il relève plus d’une réelle prise de position artistique, plus assagie que celle développée dans Bad Habbits et brouillant donc les pistes quand au contenu du nouvel album tant attendu, qui devrait quoi qu’il en soit ensoleiller votre début de printemps.