_-pP82Hxs60

Soleima, de son vrai nom Sarah Mariegaard, a tout pour être la future révélation synth-pop de l’année. En reprenant les codes de ce qui fait le bonheur des amoureux d’une pop électronique, elle y apporte sa touche personnelle avec l’apport vibrant des synthétiseurs, mais surtout cette voix si particulière qui marque immédiatement la différence. S’établissant à Copenhague, son lieu d’habitation est également un atout charme et une plus-value tant la Scandinavie attire de plus en plus les programmateurs qui répondent à une logique non-commerciale et autres oreilles averties.

Avec My Boi, se dresse sous nos yeux un tableau des plus contemporains. Que ce soit visuellement par la réalisation de Nanna Katrine Hansen, ou sonore, cette chanson a sa place pour se retrouver dans une galerie. D’une beauté sans nom, on aimerait tant que son travail reste confidentiel de peur de perdre cette pureté et spontanéité. Cependant, si on commence à en parler ici, c’est qu’on pense à raison qu’elle saura s’exporter dans toute l’Europe d’ici peu de temps.