Yougoslavie #2

Voici le volume 2 de cette série de playlists consacrée à la Yougoslavie: grosse excitation au travers de l’Internet. Cette fois-ci la variété est plus prononcée dans la provenance des artistes ainsi que des styles musicaux, passant du goth rock au synth punk à la variété synth pop toute douce. Artistes obscurs oubliés et autres mythes serbes sont à l’honneur !

EKV – Zemlja

Ekatarina Velika « la Grande Katerine » est probablement un des groupes les plus mythiques et importants de la scène Yougoslave. Hyper productif à partir de la deuxième moitié des années 80, entre new wave et rock ce groupe a laissé une trace inébranlable dans la musique serbe.

REX ILUSIVII – Nabor na Postelji

Cet ovni ne pouvait venir que d’un roi. Rex Ilusivii est un compositeur mystérieux venu de Novi Sad. Si vous trouvez que la voix est étrangement ressemblante au track précédant ce n’est pas une illusion, c’est en effet la douce voix de Milan Milivojevic, également chanteur de EKV.

 

DIGI – To Je Od Pića

On change de pays pour un morceau fait dans l’actuelle Bosnie. J’ai encore du mal à savoir pourquoi ce son est ici. L’album n’est franchement pas terrible, mais ce titre ressort et s’avère exaltant après quelques écoutes. Sans oublier ce splendide artwork menton, typo radio réveil.

 

VIDEOSEX – Ana

Actif en Slovénie, Videosex est ce genre de groupe qui te rend faible face à la synth pop féminine. Pas besoin d’en faire des tonnes, c’est bien, alors écoute.

 

LA STRADA – Želje

Premier groupe à l’initiative du chanteur d’exception Slobodan Tišma, ayant formé plus tard le groupe Luna dont j’avais déjà fait l’éloge dans la première playlist, mais pourquoi s’arrêter quand on est un génie. On retrouve ce morceau sublime présent sur une série de compilation en trois volumes : Ventilator 202 demo Top 10,  promouvant des jeunes artistes Yougoslaves de l’époque.

 

KAOS – Boja

Un peu de punk électronique féminin Croate pour continuer. Un seul album existe en format cassette sortie en 1982. Que dire de plus sur du punk ? On s’en fout un peu a vrai dire.

 

 

DADA – Aleksandrija

Bon ok, on aura cramé le fan de synth pop féminine… Mais elle est pas TROP mignonne celle-ci ???! C’est un one hit wonder de Bosnie sur lequel j’ai trouvé que très peu d’informations à part la présence sur une compile obscure de New wave Yougoslave. Merci Internet, toujours au top.

 

ROMANTICNE BOJE – Tišina

Pour terminer, un peu plus de synthés dépressifs de la part de Romanticne Boje qui se traduit par « dieu romantique ». Pas d’informations pertinentes sur ce groupe, aucune sortie mise a part une réédition de sons sortie en 2012.