Je crois que j’ai toujours adoré prendre le train.
D’abord parce que c’est toujours hyper excitant de partir quelque part, même si c’est en Meurthe-et-Moselle, et surtout parce que c’est le seul moment où j’ai le temps de faire des trucs. Genre réécouter 2 mois de téléchargement compulsif, décider si oui ou non le dernier Du Blonde mérite les 380 mo qu’il occupe pépère dans ma bibliothèque iTunes (la réponse est non), et voir si Salad Days se place facilement dans une mixtape qui ne parle ni de surf ni des yeux de mon ex (la réponse est oui).
Bien sûr, dit comme ça, ça a l’air charmant mon histoire : passer cinq heures à écouter de la musique, armée d’un stylo et d’un carnet avec le nom des groupes qui passent, comme à l’ancienne du dig, on trace un moins si c’est naze, un plus si c’est vraiment bien, les yeux dans le vague à regarder les sapins et les usines de rillettes quand on passe par le Mans…

Mais franchement, soyons honnêtes :  ce qui manque parfois, c’est une bonne vieille playlist pour s’endormir la tête collée à la vitre, faite en tout et pour tout de classiques plus ou moins douteux qui squattent ta discographie depuis 2007.
Alors si toi aussi tu es déjà en vacances puisque la fac c’est une grosse blague, que t’as décidé de partir tremper tes mollets tout blancs dans l’Atlantique, et que par ailleurs c’est une mauvaise idée car on est en juin, et si pour tout ça tu va prendre un train à grande vitesse et que tu sais pas quoi écouter sur le chemin de Sainte Marie de la mer, voici une mixtape spéciale pour toi, avec de la pop, de l’amour, et des loutres en slip de bain qui dansent la carioca.

Enfin, presque.

A écouter ici !