Il faut être honnête : quand on commence à écouter de la musique, on ne s’arrête plus. Et il est souvent difficile de savoir ce que l’on veut écouter, ou ce que l’on doit écouter dans telle ou telle situation. Au Grenier, c’est avant tout une rubrique qui, une fois par mois, te propose d’écouter une mixtape faite avec amour, s’inspirant de moments de la vie où, sans rire, il faut vraiment que tu écoutes un truc bien. Tu rentres de soirée et tu cherches du son ? Ton crush s’avère être complètement analphabète et ça te brise le cœur ? T’as perdu ton chat ? Nulle crainte, il y a une mixtape mensuelle toute chaude pour répondre à tes besoins.


 

La première mixtape que l’on t’offre, t’as 14-15 ans. Elle arrive sur ton bureau avec un petit papier griffonné qui dit « pour toi ». Tu la regardes sans comprendre parce qu’elle a un vieil artwork tout pété et qu’elle a été enregistrée sur cassette. Bien sûr, t’es trop jeune pour connaitre Daniel Johnston et un player de tape t’en as même pas, alors bon… La mixtape s’appelle In my Dreams, ou elle porte ton nom, ou alors elle arbore un message subliminal super compliqué à comprendre pour une gosse de 15 ans. Ce qui est sûr, c’est qu’elle a été pensée pendant des heures par ce type hyper timide au fond de la classe qui passe son temps à écouter Bloc Party comme si c’était normal en 2007.

Cette mixtape, que tu l’aies écoutée ou que tu lui aies renvoyée sur son bureau accompagnée d’un mignon « c’est sympa mais je préfère le R’n’B » t’aura appris une des choses les plus importantes de cette vie : quand tu ne sais pas aligner deux mots sans te transformer en handicapé moteur, il reste la bonne vieille compil’ qui saura toucher l’élu(e) de ton cœur. Ce qui est bien avec elle, c’est qu’il n’y a pas de règles. Le tout est d’être sincère, et d’avoir un peu d’oreille pour organiser le foutraque de la tracklist. Si on y arrive pas, on peut toujours lire High Fidelity ou regarder le film, et emprunter les mixtapes géniales de Rob Fleming, même s’il est vraiment rare de trouver quelqu’un qui accepte d’écouter une b-side composée à 75% de rock alternatif. Vous avez compris le topo : depuis plus de 40 ans, que ce soit sur cassette, sur CD ou sur ce purgatoire qu’est Mixcloud, la mixtape est une grande, très grande alliée dans votre vie amoureuse.

Aujourd’hui, ce n’est pas vraiment une mixtape thématique que l’on te propose, mais plutôt un hommage plein d’amour à un ami très cher qui nous a quitté il y a peu. On avait pensé à mettre ses morceaux préférés, lui donner son nom, et tout et tout. Finalement, on s’est dit qu’une mixtape c’est aussi faire découvrir un paquet de nouvelles choses à son destinataire. C’est lui dire, ça tu vas adorer, ou encore mieux, ça tu vas détester, et on va pouvoir se disputer des heures sur la ligne de basse. Une mixtape c’est juste dire, hé, je t’aime grave, ce serait tellement chouette de passer du temps tous les deux, à écouter le même CD en boucle, et puis se quitter parce que t’aimes pas Bjork, et que, tu comprends, c’est pêché quand même de pas aimer Bjork.

Alors, faisons comme si. Et comme nous aussi, on a un peu tendance à devenir bègues dès qu’il s’agit de parler de choses qui touchent à notre cœur, on préfère se taire et appuyer sur play.