Chère Mado,

J’ai beaucoup entendu parler de toi ces derniers jours. Et pas vraiment en bien. On n’est pas forcément très proches toi et moi, on l’a jamais vraiment été mais j’ai comme l’impression que quelqu’un doit te dire ce que j’ai à dire. J’ai le sentiment que tu t’es un peu égarée ces derniers temps.  Déjà aux Brit Awards j’avais hésité à prendre mon stylo. Voilà en fait, je sais pas toi mais moi ça ne me met pas forcément très à l’aise d’être le témoin de toutes tes divagations, c’est même carrément gênant pour tout te dire.

Bonjour Madonna, vous n’avez pas honte ?

Je n’ai rien contre toi, j’ai vu des  reportages sur toi je sais ce que tu as apporté à la pop, à la communauté gay, à la libération sexuelle notamment des femmes et à la filière des portes jarretelles. Simplement en tant que personne née dans les années 90 et ayant une conscience musicale depuis les années 2000 les seuls souvenirs que j’ai de toi sont en body rose sur de la disco de piètre qualité en forme d’hommage à Flashdance. Je sais en théorie que tu as apporté quelque chose à la musique, simplement je ne l’ai jamais constaté.
Pourtant régulièrement (disons environ tous les deux ans) tu te rappelles à ma conscience avec un nouvel album et une provocation dont jusqu’aux années 2000 toi seule avait le secret. Jusque là ça a pas trop mal marché. Certes tes albums se vendent plus ou moins bien? mais on s’enthousiasme de te voir revenir toute pimpante, confiante, apparemment pas cardiaque et bien gaulée dans tes slips en cuir, comme un espoir lancé pour les magazines féminins s’adressant aux quinquas vieillissantes mais encore bonnes.

Le problème tu vois c’est que malgré tout ça tu as vieilli, le monde aussi et ce qui faisait ta particularité est devenu la norme. C’est peut-être difficile à croire mais danser lascivement à moitié à poil et prétendre se masturber en public est devenu monnaie courante et à part peut être tourner une sextape en public (et au final la télé réalité s’en est chargée) on à tendance à croire que tout à été fait en matière de provocation. Non seulement ça n’a plus rien d’original ni de choquant, ça sent le « coup médiatique » à des kilomètres mais ces derniers jours ça a juste foutu tout le monde mal à l’aise.

Un 49.3 bucal

Je fais bien évidemment référence au bain de bouche que tu as administré à Drake sur la scène de Coachella. Tu étais à l’un des festivals les plus scrutés au monde (avec Drake qui plus est) tout se déroulait bien, le public  était content et pourtant tu n’as pas pu t’empêcher ce geste inapproprié. Les deux artistes les plus influents et talentueux actuellement, Kanye West et Drake, on fait appel à toi pour leurs derniers albums et t’ont témoigné leur respect (Big as Madonna qu’ils disent) alors pourquoi te saboter en reprenant cette vieille manie de l’outrance quand elle n’a pas lieu d’être ?

Le problème n’est pas ton âge, ça aurait été pratique et je n’aurai pas été entrain d’écrire ces lignes s’il s’agissait de ça, en plus ce baiser aurait été aussi deg si ça avait été Taylor Swift. Par contre je te l’accorde, qu’on le veuille ou non, c’est vrai que c’est un peu sexiste cette affaire, mais ce n’est pas non plus mon problème. Je suis sûre que même quand Rihanna aura 50 ans j’aurai toujours aussi envie de la voir aussi dénudée que toi au même age. Et puis entre nous soit dit je trouve aussi pathétique tes bad buzz que le retour d’un Moroder donc tu vois, ton genre n’y est pour rien. En plus de ça c’est un peu facile de blâmer un méchant retour de bâton sur les maux de la société quand on est une des rares personnes assez influentes pour la  faire changer. C’est un peu ça d’ailleurs mon problème, le fait que tu t’évertues à rabaisser des limites de décence (fixées soit dit en passant par des gamines devenues popstars avant avoir eu le temps de finir de lire un classique) qui côtoient déjà les tréfonds de la dignité humaine. Encore que tu choisisses de ne pas endosser un rôle de catalyseur ou d’incarner une pop différente ne me gène pas, les artistes qui revendiquent leur idéologie à tort et à travers m’ennuient comme tout le monde. Cependant que tu te répandes sur ton combat pour t’intégrer dans cette société qui te maltraite et te rappelle sans cesse ta « condition particulière », la même que tu alimentes douillettement en scandales de bas étages qui envoient le message opposé du « Prenez-moi au sérieux » que tu revendiques,  ça par contre ça me laisse perplexe. Tu as choisi de jouer le même jeu que des nanas fraîchement débarquées alors que tu as la possibilité de créer le tien.  Il y a ça et il y a aussi une inquiétude aberrante. Celle qui m’indique que tu n’aies pas compris à ce point le monde dans lequel tu évoluais.

versace-540x220

Mais elle a pas eu le mémo ?

Il me semble que je suis une jeune assez lambda de la population 20-25 ans. Je comprends et j’intègre assez facilement les références populaires, phénomènes internet et tout ça. J’ai trouvé ça rigolo quand Miley s’est mise à lécher un marteau ou à débouler sur mon écran à moitié nue sur une boule géante, tout ça est bon enfant et puis franchement il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Mais bizarrement quand j’ai vu ta « performance » à Coachella, j’ai pas du tout rigolé. J’étais très mal à l’aise, d’abord pour le geste et puis surtout pour l’humiliation qu’a été la réaction de Drake. Vu que je connais un peu le net, ma première pensée à été pour le meme que ce moment -et toi avec- allait devenir. Ça n’a pas loupé. Rapidement les gros titres utilisaient le mot de « dégoût », le New Yorker a fait ce dessin très bon mais très cruel et là forcément, j’ai pensé à ton égo. Je ne suis pas ta plus fervente fan tu l’auras compris, mais voir des gens se faire ridiculiser en simultané dans tous les pays du monde n’a jamais été un de mes passe-temps favoris. Du coup je me demande si toi tu les as, les codes ? Si c’était le cas tu ne te serais sans doute jamais mise dans une histoire pareille rassure-moi? Parce que d’où je te regarde, en live streaming ou bien sur youtube pour toujours, cette histoire sentait le fiasco à des kilomètres. Alors je me permets de te remettre sous le nez une des photos de ta dernière campagne Versace, histoire que tu te rappelles à quoi tu ressembles. Prends un moment C’est bon ? Maintenant je t’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre ce qui pousse quelqu’un qui à l’air de tomber tout juste du ciel et qui, en plus de ça, a construit et établi son statut d’icône, à se mettre dans des situations aussi vulgaires ?

 

J’ai bientôt fini mais je me pose quand même une question. Tu jouis du respect et de la reconnaissance de tout le monde, personne ne viendra te retirer ça. Artistiquement tu n’avais plus rien à prouver à quiconque. Alors pourquoi, au lieu d’en profiter pour continuer à construire un héritage et une aura intemporels en continuant à innover, tu as choisi d’appliquer la même recette que tu as toujours appliqué mais sans penser que pour nous tous, ça ne marche plus  ?